Cellules Souches

Le fabuleux pouvoir d’auto-réparation du corps

Des chercheurs ont récemment prouvé que les cellules souches adultes de moelle osseuse (CSMO) sont pluripotentes, c’est à dire qu’elles peuvent se transformer dans tous les types de cellules existantes qui nous composent.

En clair, si vous avez un problème de foie les CSMO le détecteront et se transformeront en cellules de foie pour venir le réparer, si le problème est situé dans le coeur, elles deviendront du coeur et ainsi de suite pour chacun des 500 tissus qui nous composent.

Il s’agit de la conférence du biologiste chercheur Jacques PRUNIER, un des plus grands spécialistes au monde dans le domaine particulier du pouvoir réparateur des cellules souches de moelle osseuse (CSMO).

Il y explique ses travaux sur l’aphanizomenon floes aquae, une algue aux multiples bienfaits qu’il a faite homologuer en France en 2007 puis à Bruxelles.

Il démontre également les formidables capacités de notre corps à se réparer lui même grâce aux cellules souches de moelle osseuse (CSMO) et surtout, comment stimuler leur production d’une façon 100% naturelle.

Notre moelle osseuse fabrique environ 3 millions de cellules souches adultes chaque jour. Les compléments alimentaires que nous proposons ont cette formidable capacité de booster la production et la migration de ces cellules réparatrices à hauteur de 224%.

Autrement dit, de permettre à l’organisme de disposer non pas de 3 millions mais de 6,7 millions d’ouvriers dont la tâche est d’intervenir auprès de tissus endommagés ou vieillissants.

Une émission de TV avec le Professeur de Médecine Christian DUBREUIL.

Suite à une conférence donnée à la Martinique par Jacques PRUNIER, le Professeur de Médecine et Chirurgien ORL au CHU de Lyon Sud, Christian DUBREUIL, répond aux questions des journalistes et d’un confrère présents sur le plateau.

En effet, le Professeur Dubreuil a obtenu des résultats spectaculaires sur un certain type d’acouphène grâce au stimulateur de cellules souches de moelle osseuse (le SynerBoost) mis au point par Jacques Prunier, et dès lors il s’est rapproché de ses travaux.

Au cours de cette émission, le Professeur Dubreuil parle d’une personne atteinte d’un Glioblastome (tumeur au cerveau très agressive). Ne pouvant plus supporter ni chimio, ni radiothérapie (aplasie) et condamnée par la médecine. Cette personne a toutefois vu sa tumeur diminuer de 30% en 5 semaines, avec la seule utilisation du SynerBoost et de l’Alpha One*

(IRM à l’appui, 5 mois et demi après le début de la prise du SynerBoost et de l’Alpha One, il ne reste que le voile, soit une tumeur réduite à + de 95%)

Précision : le SynerBoost ne guérit rien, ne soigne rien et n’a aucun pouvoir thérapeutique, ce sont nos propres cellules souches de moelle osseuse qui font ce travail de régénération et d’auto-réparation.

*L’algue Aphanizoménon flos aquaé

La Société SynerJ-Health récolte l’aphanizomenon floes aquae – l’algue bleu-vert – dans le Lac Klamath en Orégon (USA) dans des conditions garantissant la conservation de toutes ses qualités.

L’Alpha One fabriqué à partir de cette algue apporte ainsi de nombreux bénéfices à la conservation ou au retour en santé, quels que soient les dysfonctionnements

L'Afanizoménon flos aquaé - AFA ou Algue bleu-vert
Vous avez écouté le résumé des travaux et découvertes du biologiste chercheur Français Jacques Prunier, qui travaille depuis plus de quinze ans, sur le fabuleux pouvoir d’auto-réparation qu’ont les cellules souches de moelle osseuse dans notre organisme. L’information dévoilée peut se révéler capitale pour vous même ou pour des personnes de votre entourage ayant des problèmes de santé. N’hésitez pas à leur donner la possibilité de prendre connaissance de ce qui va vous être révélé, en leur partageant l’information une fois que vous l’aurez écouté.

Les travaux de ce biologiste chercheur ont débuté en 2001 aux Etats-Unis. Il fut à cette époque, très intrigué par les particularités exceptionnelles d’une micro-algue que l’on nomme, l’Aphanizoménon flos aquaé. L’Aphanizoménon flos aquaé fait partie de la famille des algues bleu vert. Elle se développe dans le lac Klamath qui se situe aux Etats-Unis dans l’état de l’Orégon. Le lac Klamath est pur, il se trouve au milieu d’une réserve naturelle et son biotope est rigoureusement protégé.

L’Aphanizoménon flos aquaé, que l’on appelle plus simplement   l’AFA, est une algue unique, on ne peut pas la cultiver et on ne peut la récolter que là-bas dans le lac Klamath. La liste de ses bienfaits est tellement étendue que nous ne pourrons en énumérer la totalité dans cet article. L’AFA contient 115 micro-nutriments, composés d’oligo éléments, de vitamines, d’enzymes et de minéraux, ce qui fait d’elle l’aliment le plus complet connu à ce jour sur la planète. Afin d’avoir une idée de sa puissance, sachez qu’un seul gramme par jour, suffit à nourrir les cellules d’une personne en bonne santé, un seul gramme par jour !

Il a été constaté que les Indiens et les animaux, riverains du lac Klamath et consommateur de l’algue depuis très longtemps, n’étaient jamais malades et que ceux qui l’étaient et qui faisaient le voyage pour la consommer, revenaient en santé ! Pourquoi ? Et comment est-ce possible ? Cette constatation et ces deux questions ont déclenché chez notre biologiste chercheur une passionnante quête du savoir. Après plusieurs années, il a trouvé ses réponses et vous aussi vous allez découvrir pourquoi et comment cette algue permet à notre organisme de s’auto-réparer.

Les effets de l'AFA sur le corps
Mais revenons sur une partie des nombreuses vertus de cette algue. En plus de rééquilibrer notre organisme en oligos éléments, vitamines, enzymes et minéraux, l’AFA possède de puissants effets anti-inflammatoires et anti-douleurs, elle détoxifie en profondeur en allant nettoyer le liquide intra-cellulaire mais aussi le liquide extra-cellulaire se faisant de ce fait, une grande chélatrice des métaux lourds et polluants qui malheureusement se trouvent en quantité importante dans notre organisme.

Elle contient également beaucoup de Phényléthylamine. La Phényléthylamine est un précurseur de la dopamine, qui est comme vous le savez, l’hormone de la joie, de la gaité, de la bonne humeur, ce qui augmente naturellement le niveau de bien-être de chacun. Elle est aussi très efficace pour stimuler le système respiratoire, la concentration, la mémoire, une meilleure vue. Comme son pouvoir nourrissant est très élevé, une faible consommation en grammage déclenche immédiatement une sensation de satiété et permet ainsi aux personnes soucieuses de gagner en légèreté d’affiner leur silhouette.

Elle permet de lutter efficacement contre les addictions, y compris celle au sucre.

 

Libération de Cellules Souches de la moelle osseuse
A partir d’une consommation de 5 grammes par jour, l’Aphanizoménon flos aquaé stimule naturellement la production et la libération de nos cellules souches de moelle osseuse à hauteur de 30% supplémentaires ! Et c’est cette particularité qui est capitale ! En effet chaque jour nous fabriquons environ, c’est une moyenne, 3 millions de cellules souches de moelle osseuse.

Consommer 5gr d’AFA nous permet donc de passer de 3 Millions à 3’900’000 soit 900’000 cellules réparatrices de plus chaque jour ! et c’est cette dernière découverte qui a amené notre Biologiste Chercheur vers d’autres travaux, car il connaissait déjà l’extraodinaire particularité des cellules souches de moelle osseuse, puisque nous savons depuis longtemps que les cellules souches de moelle osseuse sont nos cellules réparatrices par excellence.

Pourquoi ? tout simplement parce qu’elles ont une particularité exceptionnelle, celle d’être “totipotentes”, ce qui veut dire qu’elles ont toute potentialité, soit le pouvoir de se transformer dans tous les types de cellules qui composent notre organisme. Il est très important de bien comprendre ce principe de base car tout est là ! Une cellule souche de moelle osseuse peut potentiellement tout réparer dans notre organisme parce qu’elle a la capacité de se tranformer dans n’importe quel autre type de cellules qui nous compose.

Afin de prouver sa théorie ce biologiste chercheur, a fait réaliser dans un laboratoire indépendant, afin de ne pas être juge et partie, une expérience sur 100 souris. Malheureusement, dans le cas d’expériences “in vivo” nous sommes parfois obligés de les réaliser sur nos amis les animaux et nous tenons à leur rendre hommage.

Ce laboratoire indépendant a provoqué une centaine d’infarctus du myocarde sur ces 100 petites souris et les a séparées en deux lots de cinquante. Le premier lot a reçu une alimentation normale et pour le deuxième lot on a adjoint à la nourriture les deux mollécules isolées par ce biologiste sur les 115 qui compose l’AFA, les 2 molécules qui stimulent naturellement la production des cellules souches de moelle osseuse à hauteur de 30%.

27 jours après, il a été constaté dans le premier lot, seulement 17% de survivantes avec une toute petite reconstruction du tissu ventriculaire donc des souris très faibles, pratiquement à l’état de survie, contre 73% de survivantes dans le deuxième lot avec une reconstruction totale du tissu ventriculaire, photo à l’appui, donc des souris en pleine forme ! 73% en pleine forme contre 17% de survivantes, en sachant bien sûr qu’il n’y a pas d’effet placébo chez les animaux, de ce fait, l’écart est réel ! Mais pour la science, ceci est un constat, ce n’est pas une preuve.

Alors afin de prouver le rôle tenu par les cellules souches de moelle osseuse dans la reconstruction du muscle ventriculaire des souris, il a également été réalisé, toujours dans un laboratoire indépendant, un test d’immunofluorescence. C’est à dire que l’on injecte dans la moelle osseuse des petites souris un produit fluorescent. Et là, la preuve est faite, puisque l’on constate que dans la zone du coeur des petites souris, 30% des cellules réparatrices sont fluorescentes donc elles proviennent bien de la moelle osseuse.

Alors, comment en profiter ?
Maintenant que vous connaissez l’extraordinaire pouvoir réparateur de vos 3 millions de cellules souches de moelle osseuse, en sachant qu’apparement cette quantité ne semble pas suffisante en cas de pathologie, surtout quand on avance dans l’âge du fait d’en produire de moins en moins au fil des ans.

Imaginez avoir la possibilité de les multiplier par 3, imaginez avoir dans votre organisme, tous les jours, 3 X + de petits ouvriers auto-réparateurs qui ont la capacité de pouvoir tout réparer ! Ne pensez-vous pas que logiquement des résultats positifs, et parfois même spectaculaires puissent se produire ?! Et cela toutes pathologies confondues !

C’est maintenant que la personne qui vous a remis cette information va devenir importante pour vous.

Fort de ses découvertes, notre biologiste chercheur a mis au point un complément alimentaire 100% naturel qui va stimuler la production et la libération de nos cellules souches de moelle osseuse par 2,24 ! chaque jour !

Même si certains résultats paraissent magiques, tout cela est scientifique et s’explique, comme nous venons de le faire dans ce résumé. C’est pour cela que nous tenons à préciser que le complément alimentaire en question, ne soigne rien, ne guérit rien et n’a aucun pouvoir thérapeutique, ce sont nos propres cellules souches de moelle osseuse qui ont ce pouvoir réparateur, le produit ne fait que stimuler la production et la libération de nos cellules souches de moelle osseuse.

Afin de trouver réponses à vos questions rapprochez-vous sans attendre de la personne qui vous a remis cette information et partager la à votre entourage, car ce simple geste peut changer des vies.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous avez porté à ce résumé.

 

Pour en savoir plus

Témoignages

Lyon le 21/03/2011, Madame,

Ces quelques mots afin de vous donner des bonnes nouvelles de mon mari, atteint de la maladie d’Alzheimer depuis 3 ans suite à un AVC ; il était complètement prostré et désorienté, incapable de raisonner et désintéressé de ce qui se passait autour de lui.
Après une semaine du traitement SynerStem et Alpha One (à demi dose) celui-ci a retrouvé une certaine envie de vivre et des petits gestes anodins de la vie quotidienne (composer un numéro de téléphone, parler au téléphone, avec mon aide regarder les mails envoyés par ses amis et copains, participer à certaines émissions de TV en essayant de répondre aux questions posées, essaye de m’aider dans certaines tâches ménagères qu’il aimait faire avant l’accident, demande et prend des nouvelles de famille et amis, a repris envie de sortir et revisiter des lieux connus).
Pour lui, mon fils, moi et notre entourage proche, nous avons retrouvé, l’homme d’il y a 3 ans en arrière.
Je n’ose parler de miracle, mais ça y ressemble !
Je croise les doigts pour que ça continue.
Je sais que ce qui a été perdu, tout ne pourra revenir comme avant, mais un pas de géant a été franchi, j’ai retrouvé un mari qui parle, s’intéresse à son entourage, reprend goût à la vie, fait des projets et ça, c’est merveilleux ; si cela doit s’arrêter là, c’est déjà plus que fabuleux de se retrouver en couple et pouvoir communiquer.
Je remercie une amie de m’avoir fait vous croiser sur mon chemin cauchemardesque et de m’avoir prodigué vos bons conseils, votre grande écoute et votre disponibilité, tout ceci m’a permis de reprendre espoir et de reprendre une vie un peu plus normale.
Avec mon grand merci et ma grande reconnaissance.
Madame P. Maryse


Témoignage de Pierre J. (70 ans), le 16 Mai 2011 Bonjour, Mr Didier D.
Je vous envoie, comme promis, mon témoignage. Avec le SynerStem je revis.

Janvier 2008, on découvre que je suis atteint du syndrome myélodysplasique : ma moelle osseuse ne fabrique plus en quantité suffisante de globules blancs et de globules rouges. Quelques mois plus tard on découvre une seconde maladie l’HPN (Hémoglobinurie Paroxystique Nocturne) caractérisée par des poussées nocturnes de destruction des globules rouges.

Je suis de plus en plus fatigué, j’ai besoin de sang et mon organisme ne se défend plus contre les maladies. J’effectue régulièrement des séjours au CHU pour soigner des infections notamment des broncho-pneumonies. Aucun traitement existant ne fonctionne et les transfusions de sang sont de plus en plus rapprochées.

On me propose en février 2009 une allogreffe que j’accepte, ayant une sœur compatible, mais celle-ci ne réussit pas. De plus en plus souvent il me faut du sang et maintenant des plaquettes. Au mois de juin 2010 mon état se dégrade, je n’ai plus d’appétit, je suis en diarrhée continuellement. On essaie de m’alimenter par sonde gastrite, sans succès. Je ne peux plus rien avaler, je perds 25 kilos, je n’ai plus aucune force.

Je suis ré-hospitalisé le 2 septembre, on tente à nouveau de m’alimenter cette fois par voie intraveineuse, quelques jours seulement, car j’attrape un staphylocoque.
Mes plaquettes ne tiennent plus et je fais des hémorragies buccales.
Un scanner détecte des nodules aux poumons apparemment non cancéreux mais à surveiller. Je me décide à essayer ces fameuses gélules de « SynerStem » dont j’ai entendu parler par un ami Michel et je commence le “traitement” le 10 septembre 2010.

Le 4 octobre, les médecins m’informent qu’ils ne peuvent plus rien pour moi et m’envoient dans un service de soins palliatifs près de mon domicile, où l’on me transfuse en sang et en plaquettes trois fois par semaine.
Vers le 15 octobre, soit un peu plus d’un mois après avoir commencé le SynerStem,

je retrouve le moral et je recommence à manger.
Le 3 novembre on m’autorise à rentrer à la maison.
Les transfusions de sang et surtout de plaquettes sont de plus en plus espacées.
Je ne suis pas guéri, mes globules rouges et blancs ainsi que mes plaquettes sont toujours au- dessous de la norme mais en quantité plus importante.
Mon moral est excellent, j’ai repris 20 kilos, j’ai recommencé à conduire, à bricoler, à mener une vie presque normale.
Je viens de passer un scanner de contrôle, plus rien aux poumons.
Pierre J. du (44)


Bonjour,
Je vous écris un petit récit qui décrit toutes mes mésaventures avec ma santé.
J’ai eu 27 opérations au total, ça à commencé par les yeux, puis j’ai eu une muqueuse polypeuse dans l’utérus ce qui m’a fait perdre ma première fille, puis j’ai eu 2 césariennes puis 4 éventrations, puis les canaux tarsiens et carpiens se sont bouchés, avec plusieurs opérations pour m’enlever l’appareil génital, ensuite on m’à enlevé la thyroïde complète ainsi que plusieurs nodules d’où il a fallu que je prenne de l’ionde radioactif ce qui ne m’a pas réussi car les polypes sont de retour.
De ce fait tout cela m’a fatigué énormément le coeur, il y a 2 ans j’ai eu une première opération du genou droit et l’anesthésiste m’a fait une épidural et comme ça n’a pas fonctionné il m’a fait une anesthésie totale ce qui m’a value une arythmie cardiaque.
Ma cardiologue m’a dit que mon coeur ne battait plus régulièrement et qu’il fallait que je subisse un choc électrique.
Lors de ce choc l’interne de service à vu que je ne revenais pas et que mon coeur était en état de fébrilation, il m’en à fait donc 2 supplémentaires, on à dit à mon fils : “on a failli perdre votre maman”
Six mois après deuxième interventions du genou, l’anesthésiste à mal mis le cathéter à insuline pour ne pas souffrir, là j’ai eu très peur car j’ai eu une grosse poussée de diabète 5,30, il m’a déplacé une hanche et la prothèse trop haute, en sortant de l’hôpital j’avais perdu 20kg puis 10 de plus tout le monde avait peur pourquoi la perte de poids, puis ma belle fille m’a dit : commence à prendre de l’algue bleue verte, j’ai recommencé à retrouvé l’appétit puis j’ai pris les gélules « SynerStem » et j’ai repris 15kg depuis je ne ressens plus l’arthrose dans l’autre genou et ma colonne vertébrale, mes cheveux commencent tout doucement à repousser, j’ai repris confiance en moi et je suis plus détendue et gaie, j’ai un peu plus de force qu’avant moins de fatigue, mais moi j’ai beaucoup de choses à réparer donc un traitement à vie, car les cellules de ma mémoires sont à renouveler, plus tout le reste .

Heureusement que j’ai pris les gélules « SynerStem » car je ne serai plus de ce monde, voilà mon récit qui pourrait-être approfondi mais ça serait trop long, j’essaie dans parler autour de moi et j’espère que beaucoup de monde me lira car maintenant je suis très heureuse, merci à « SynerStem » et à tous ceux qui participent à l’élaboration et aux mandataires qui l’a conseillent et qui la vendent. Mme Chevalier Nicole


Alors que mon acuité visuelle diminuait peu à peu malgré mon âge (48 ans),
On m’a présenté le « SYNERSTEM » comme possibilité « d’y voir plus clair ».
Je travaille dans la nutrithérapie depuis plus de 20 ans et j’ai toujours été curieuse d’essayer les nouvelles molécules qui entraient sur le marché européen.
J’ai débuté le « SYNERSTEM » le 31 Août 2010.
Surprise fût mienne quand à la fin de la 1ère semaine je me suis rendue compte que je pouvais à nouveau voir tous les contours que je ne voyais plus depuis des années.
Ma vue s’améliorait à une vitesse que je n’aurai même pas espérer à travers d’autres complémentations. Un petit miracle pour mes yeux…
Mon passé pathologique côté vision :
* Décollement de la rétine sur oeil gauche à l’âge de 25 ans
* Laser afin de stopper le risque d’une perte de vue
* Opération de la myopie à l’âge de 33 ans
Mes remerciements vont à Jacques PRUNIER sans oublier Didier DUFIL.
Catherine – Nutrithérapie – Maine et Loire


Lyon le 4 mars 2011
Durant l’année 2009 j’ai rencontré un double problème de santé:
– des soucis urinaires à priori liés à la prostate qui m’obligeaient à me lever 6 à 8 fois par nuit ;
– un surmenage lié à la conduite d’un projet important au bureau;
A la fin de l’année 2009 mon urologue ayant essayé tous les traitements allopathiques pour la prostate m’a proposé de m’opérer pour enlever un adénome bénin à la prostate.
En janvier 2010 je suis donc opéré. Cette intervention nécessite des « lavages » de la vessie très douloureux et provoque une incontinence urinaire pendant environ 4 mois.
A la suite de cette opération, mon état de santé s’est profondément détérioré : énorme fatigue, état dépressif, douleurs abdominales, douleurs dans la poitrine, difficultés à avaler et aucune amélioration au niveau urinaire. J’avais même commencé à prendre des dispositions pour vendre ma maison car je n’arrivais plus à entretenir mes extérieurs pourtant modestes. Les vacances 2010 ont été un calvaire pour ma famille car mes journées se résumaient au trajet lit – canapé.
En octobre 2010 alors que j’étais au plus mal, mon collègue Robert M. m’a parlé du « SYNERSTEM » et de l’ALPHANIZOMENON.
J’ai tout de suite commencé une cure de 3 mois (2 gélules de « SYNERSTEM » + 4 gélules d’ALPHANIZOMENON par jour) et j’ai abandonné tout traitement allopathique.

Au bout d’un mois et demi de traitement, soit vers mi-décembre 2010, mon état de santé a commencé à s’améliorer d’une manière assez incroyable. Plus de fatigue, entrain retrouvé et diminution des douleurs qui me rendaient complètement dépressif.
En janvier 2011, mon état de santé a continué à s’améliorer et j’ai perdu 16 Kg sans aucune difficulté. En février 2011, mon poids s’est stabilisé pour atteindre les 87Kg pour 1m87 avec de bonnes habitudes alimentaires et la poursuite du traitement avec les mêmes doses.

A la mi-février 2011, mon médecin traitant m’a fait réaliser un bilan biologique sanguin et urinaire complet. Toutes les valeurs sont dans les normes y compris la vitamine D ce qui est rare.
Personnellement, je dois vraiment beaucoup, déjà pour commencer, à Robert et à toi pour m’avoir fait connaître ces produits grâce auxquels j’ai retrouvé tout simplement la santé, le bien le plus cher que l’on puisse détenir.

Actuellement, je continue ma deuxième cure qui me procure le plus grand bien sans aucun effet secondaire.
Bien à toi Martine et à ta famille. Yves C.


Cela fait 6 mois que je suis la prise des plantes le SynerStem et Aphanizoménon. J’ai des analyses qui ont diminuées au niveau Diabète et Cholestérol.
Une moindre fatigue, le visage et la peau plus détendus.
Je suis très satisfaite merci beaucoup. Mme M. Jacqueline 69 ans de Tarnos dans le 40


Le 19 févr. 2011 à 18:05, l.g. …@hotmail.fr> a écrit :
Cher Monsieur PRUNIER,
C’est avec un profond sentiment de reconnaissance et une joie ineffable que je tiens à vous dire toute ma satisfaction pour avoir utilisé avec succès le «SynerStem®» et l’Aphanizomenon (AFA) depuis maintenant 2 mois et demi.
En effet comme je vous l’ai précisé dans mon dernier courriel j’étais affublé de diabète, hypertension, cholestérol, rétinopathie entre autres.
A ce jour pour le diabète je ne me fais plus qu’une piqûre avant de me coucher et réduite de 30 unités à 18, alors qu’il y a encore 3 semaines j’en étais à 4 injections qui faisaient un total de 39 unités sans compter celle d’avant le coucher.
En ce qui concerne la tension artérielle je navigue entre 12.3 et 13.9 en ayant supprimé 3 médicaments sur 4.
J’avais des lithiases biliaires découvertes par échographie en avril 2010. J’ai refait une échographie en janvier 2011 et le médecin qui avait opéré pour les 2 échographies avait du mal à croire lors de la dernière que j’avais eu des calculs auparavant à tel point qu’il m’avait dit, je cite: « il va falloir envisager l’opération ».
En ce qui concerne la rétinopathie l’ophtalmologue qui me suit depuis le début , après examen appondis fin décembre 2010 a trouvé bizarre et ne comprenait pas que le mal était stoppé alors que comme il me l’a précisé plusieurs fois auparavant malgré 3 injections aux deux yeux pour essayer de là diminuer, cette maladie s’auto-entretient et la prochaine étape était l’opération proprement dite avec chaque oeil à son tour bandé et dans le noir pour 6 mois.
J’avais aussi un début de cataracte qui faisait que le matin je me levais avec du brouillard dans les yeux, c’est terminé.
En ce qui concerne le cholestérol je dois faire une prise de sang prochainement car il me tarde d’arrêter de prendre le médicament que je dois prendre tous les soirs et qui m’inflige des crampes épouvantables surtout la nuit…

De plus et chose non négligeable comme je vous l’avais déjà dit je suis atteint d’une maladie rare (le syndrome de Parsonage-Turner: SPT) depuis fin octobre 2008 et je ne pouvais lever le bras droit que jusqu’à hauteur de l’épaule. Depuis mi-janvier 2011 vous ne pouvez imaginer ma surprise et ma joie de le lever plus haut que ma tête alors que j’avais arrêté les séances de kiné du fait que l’autre épaule a été touchée par la même maladie début décembre 2010.

De plus depuis janvier 2011 je ne prends plus de Lyrica ni corticoïdes pour mes douleurs si ce n’est rarement du paracétamol.
Voilà, Monsieur PRUNIER les bonnes nouvelles dont je tenais à vous faire part et toute la gratitude dont je vous suis redevable.

Je vous adresse mes cordiales et respectueuses salutations. L. G. (Pyrénées-Atlantiques 64 )

Pour en savoir plus

Fort de nos propres expériences, nous avons eu envie de vous partager ces informations.

Vous avez des questions ? Nous sommes là pour y répondre alors n’hésitez pas.

Cecilia Mazuy – 06 78 43 85 22 –