L’Esprit

Le grand Tout, Unité, connexion à toute la création, le son primordial

Certains parmi nous l’appelons Dieu, l’innommable, le non-manifesté, l’intelligence infinie. Pour garder la neutralité de mes propos j’ai choisi de l’appeler l’Esprit à ne pas confondre avec notre mental.

L’Esprit c’est cette intelligence que l’on voit à l’oeuvre partout dans l’univers. C’est lui qui a crée les innombrables galaxies, les formes de vie diverses et variées, la flore, la faune, la perfection de notre corps humain, le cycle des saisons, les paysages splendides à nous couper le souffle, les fruits délicieux, c’est la magie de la vie.

Ce Principe est amour, abondance, paix, joie.

Il y a de nombreuses théories du big bang et mes propos ne se veulent pas scientifiques mais plutôt vous partager ma vision de cette Intelligence à l’oeuvre et de comment l’homme y a sa place et pourquoi.

Ce Principe Divin, a un jour décidé de faire l’expérience de Qui il est. Il lui était impossible de s’expérimenter seulement par l’esprit, par la pensée, il fallait le vivre dans la matière. Il y a une grande différence entre s’imaginer recevoir une caresse, et la recevoir pour de vrai. Tout comme vous pouvez expliquer ce qu’est le plaisir de déguster un plat succulent à quelqu’un, il n’aura pas la moindre idée de l’expérience avant de l’avoir faite par lui même.

Le Principe a alors imaginé de nombreuses formes de vie possibles et les a rendu manifeste. Tout ce qui est, EST ce Principe ! C’est par le biais des multiples expériences de toutes les formes de vie existantes dans l’univers, que l’Esprit fait l’expérience de Qui il est.

Voilà pourquoi les spiritualistes disent qu’il n’y a pas de séparation, que nous sommes tous un.

Nous sommes inconscient lorsque nous oublions ce Principe et que nous choisissons de naviguer dans la vie seulement avec notre tête qui pense. Notre devoir en tant qu’être humain est de nous souvenir de Qui nous sommes et d’apprendre à faire la volonté du Principe, de cette intelligence en action, plutôt que la nôtre.

Nombreuses sont les personnes qui pensent que si Dieu existe, alors pourquoi sommes nous les témoins de tant de souffrances, de violences et d’injustices ? C’est nous, de part notre inconscience, à vouloir faire notre propre volonté, qui manifestons le chaos.

Voyez l’humilité dont il va nous falloir faire preuve pour remettre notre pouvoir à plus grand que nous et accepter de se soumettre à cette Intelligence. L’humain est sur Terre la forme la plus évoluée. Aucun règne n’a comme nous la parole, la capacité à se projeter en pensée et une palette d’émotions aussi complexe.

Les sages disent : “demande et tu auras”. Les initiés comme Jesus ou Bouddha étaient conscients de leur origines divines et en acceptant leur filiation ils ont crée ce que nous appelons des miracles. Certains vont douter du bien fondé de ce qui est affirmé ici, je les invite simplement à faire leur propre expérience.

J’ai voulu reprendre les thèmes principaux de comment nous fonctionnons afin de pouvoir expliquer la place de chacun et comment nous allons pouvoir les comprendre et les mettre à notre service dans le sens de la vie, de cette abondance, de cette paix qui manque tant sur notre belle planète.

L’être humain est un ensemble de ces principes :

Esprit – Âme – Mental – Emotions – Corps

L’Esprit en se fragmentant a crée les âmes, comprenez que c’est une parcelle du divin qui s’est individualisée.

L’âme, pour faire l’expérience de la matière possède entre autres 3 corps énergétiques du moins au plus dense :

Le corps mental – C’est la que règnent les pensées, les croyances.

Le corps émotionnel – C’est le siège de toutes nos émotions, de l’amour à la peur.

Le corps physique – C’est notre squelette, nos chairs, et le véhicule qui permet – à l’âme – de passer à l’action.

Ayant oublié qui nous sommes, nous avançons dans la vie sous le règne de notre corps mental et émotionnel. Ces deux corps ne peuvent se référer qu’à se qu’ils connaissent, basé sur les expériences passées. Je développerais cela dans les dossiers mental – émotions.

Imaginez une épicerie avec ses rayons bien rangés et qu’un enfant d’un an y pénètre seul durant quelques instants. Son plus fort désir, toucher à tout, jouer, découvrir. Il y a de fortes chances que se produise un mini chaos, sans parler des dangers potentiels si un bocal lourd venait à tomber. Il aura été dirigé par ses pulsions du moment sans autre considération, inconscient de l’ordre pré-établit.

Il y a quelques chances pour que cet enfant se fasse gronder par l’épicier et il vivra l’injustice, les pleurs, ses pulsions ne pouvant plus être assouvies. C’est la même chose pour nous lorsque la vie ne nous permet pas de continuer là où nous allions tête baissée. C’est là qu’arrive l’accident, le licenciement, le divorce, etc… et nous souffrons comme pleure cet enfant. Si à ce moment nous pouvions comprendre que tout est parfait, que nous sommes guidé vers ce qu’il y a de mieux pour nous, tout pourrait prendre un sens nouveau nous aidant à tourner la page et allant de l’avant.

Voyez le résultat pour cette mini métaphore, nous pouvons faire la même analogie pour le chaos dont nous sommes témoins dans le monde. Nous avons oublié qu’il y a un ordre établit et nous ne faisons qu’à notre tête avec notre vision à nous du bonheur, de l’abondance et de l’amour.

Réalisons simplement que nous nous sommes comportés comme des enfants jusqu’à maintenant et qu’il ne tient qu’à nous de vouloir grandir en personnes responsables, garantes de l’harmonie et de la paix dans le monde.

 

On m’a dit de vivre et d’aimer, de rire et d’être heureux.

On m’a dit d’être silencieux et de connaître le Pouvoir unique

et tout puissant, dans et à travers tout.

On m’a dit de laisser ce Pouvoir oeuvrer à travers moi et en moi.

J’ai cru en cette voix et j’ai reçu mon Bien.

La Joie de la Vie.

Ernest S. Holmes

Je souhaite recevoir les articles du blog