La ronde infernale ou reprendre le contrôle de son esprit

La ronde infernale ou reprendre le contrôle de son esprit

Il est des moments où tout me semble simple, où tout prend son sens profond, où je sais exactement que je suis à la bonne place, que tout est parfait. Et l’instant d’après, je me sens fatiguée, commence à grignoter, suis dans une ronde infernale, cherche des compensations à un état non désiré que j’identifie à peine comme tel.

Alors commence une spirale descendante où je me perd, où je perd littéralement le contrôle de moi même, où j’ai l’impression que mes sens prennent le pouvoir sur moi, où il m’arrive de me sentir triste, en colère, peureuse, affamée, assoiffée, toutes situations où je sais au fond de moi que ça ne tourne pas franchement rond mais où je ne sais pas vraiment comment me sortir de là.

Cela se manifeste à terme pour chacun de nous par une addiction, de la procrastination, dépression, obésité ou mauvaise santé, toutes les manifestations d’un mal être quelconque qui font qu’il y a des mauvais jours comparés aux bonnes journées, comme il y a des évènements heureux et malheureux.

Et si tout ne dépendais que de comment je me sens et me perçois dans cette environnement?

Et si tout n’était que point de référence? Et si tout dépendait de Qui je suis dans cet environnement? De ma capacité à me percevoir dirigeant et créant ma vie, ou la subissant, assurément l’expérience va différer.

Et si la notion de paradis et d’enfer se situait depuis ce point de référence là? Intéressant non?

Cela fait des années que je me demande pourquoi des éléments aussi évident nous échappent-ils la plupart du temps malgré le fait que nous soyons tous loin d’être stupides.

Des années que je me demande pourquoi l’humain continue t-il à vouloir changer l’extérieur – les conditions de travail, plus de lois, des structures plus confortables – alors que le seul changement à réellement comprendre est de savoir où moi je me situe dans ma perception de Qui je suis et de mon pouvoir à agir sur les évènements eux même.

Il est communément admis aujourd’hui par les physiciens quantiques que les résultats de leurs analyses diffèrent en fonction de l’observateur lui même, que chaque résultat d’expérience est différent pour chaque chercheur . Qu’en conclure?

Et si l’univers s’adaptait en fonction de ce que l’on est près à concevoir, et si c’était nous qui pouvions organiser notre propre univers en fonction de ce que l’on tient pour vrai?

Cela reviendrait à dire que l’univers, la matière, n’est pas figée dans une statique immuable mais serait constitué d’une multitude de futurs potentiels réalisables en fonction de ce que nous sommes près à tenir pour vrai. Nous voilà avec les bases du tout est possible.

Pour revenir à ce que j’exprimais au début concernant le mal être, je prend dorénavant un instant pour m’observer à chaque fois que je me trouve dans cet état, chaque fois que je me sens victime de conditions extérieures, et j’écoute mon dialogue intérieur, observe ma posture – dos courbé ou épaules voutées, mes croyances face à une situation donnée – je ne peux faire autrement, je n’ai pas le choix… Je fais le constat de mon état intérieur manifesté et m’interroge si c’est vraiment cela que j’ai envie d’expérimenter. La plupart du temps la réponse est bien sur non!

Je réalise à cet instant que je me suis crée inconsciemment des conditions souffrantes alors que la décision m’appartient de voir les choses autrement et de m’orienter solution. Cela peut être aussi simple que de redresser les épaules, commencer à me dire que je vais trouver la solution parfaite à mon problème et faire confiance à la vie tout en sachant que la vie est miracle et que seules mes peurs bloquent cette magie là, l’empêchant de se manifester.

Alors je comprend que la seule difficulté se situe dans ma vigilance à m’observer et non dans les défis extérieurs à relever.

Il apparait alors que lorsque j’aurais appréhendé les mystères en moi, aucun autre mystère ne sera à percer, connais toi-toi même disait le sage…

C’est cela le principe féminin, clé des mystères du monde, manifester à l’intérieur, ce que l’on désire expérimenter à l’extérieur…

C’est comment en dedans de vous?…

 

Je souhaite recevoir les articles du blog